Accueil > Réunion d’urgence – Secteur privé Tourisme.

Réunion d’urgence – Secteur privé Tourisme.

Date de publication : 18 Mar 2020

Réunion d’urgence – Secteur privé Tourisme.

Danny B.

Alors que la flambée actuelle de maladie COVID-19 se poursuit partout dans le monde, les membres de la confédération du Tourisme de Madagascar (CTM) s’engagent à collaborer et à trouver ensemble des solutions Privées-Privées en plus des appuis que le secteur demande à l’Etat.

La confédération se mobilise aux côtés du gouvernement pour soutenir ses collèges respectifs

Chaque jour, nous prenons acte que les opérateurs touristiques dans tous les secteurs que ce soit les compagnies aériennes, les agences de voyages, les Tours opérateurs, la restauration et l’hébergement, les transporteurs terrestres, les guides touristiques, les prestataires touristiques spécialisés, les parcs nationaux, les formateurs et les ports et aéroports sont affectées considérablement par la situation de la COVID-19 à Madagascar. Des annulations de réservations tombent pratiquement tous les jours sur toute la chaine de valeur touristique et cela aura des impacts économique, humain, social et environnemental. Avec ces 40.000 emplois directs et ses milliers d’emplois indirects, le secteur tourisme contribue pour beaucoup à la rentrée de devises dans le pays et dans sa transversalité, nombreux sont les personnes et sociétés qui auront des difficultés pour les prochains mois.

La Confédération du Tourisme de Madagascar (CTM), soutient la décision de l’Etat de fermer les frontières et remercie tous les départements ministériels pour le travail déjà effectué. Et dans son rôle de protection des opérateurs touristique, la CTM a déclenché une réunion d’urgence entre les acteurs clés du tourisme. Pour une meilleure représentativité, l’Office National du tourisme de Madagascar (ONTM) et les Office régionaux du tourisme (ORT) sont également invités à participer à cette concertation. Le but de cette réunion est de connaitre les besoins respectifs de chaque filière du secteur tourisme par rapport aux séquelles provoqué par le Covid-19 et de discuter de mesures administratives et fiscales à prendre et à demander à l’Etat pour que la chaine de valeur touristique réagisse aux mieux face aux impacts engendrés par la propagation du virus. D’où l’élaboration d’une stratégie de communication et un marketing de relance après crise pour que le secteur se prépare dès maintenant. En collaboration étroite avec l’ONTM, la communication positive est de mise et les opérateurs sont sollicités à contribuer au maximum pour parler positivement de la destination.

 « Nous sommes empathiques à la réalité vécue à l’heure actuelle tant par les entrepreneurs que par les employés. Toutefois, nous sommes persuadés que les gouvernements accepterons notre proposition concernant des dispositifs exceptionnels administratifs et fiscaux  qui auront pour effet de soutenir le tissu socio-économique de notre industrie», a souligné  Patrice Raoull, Président de la Confédération du Tourisme de Madagascar.

Rindra R.