Accueil > CONFEDERATION DU TOURISME DE MADAGASCAR : ​​​​​​​Table ronde de concertation des Présidents des Grou

CONFEDERATION DU TOURISME DE MADAGASCAR : ​​​​​​​Table ronde de concertation des Présidents des Grou

Date de publication : 03 Jun 2020

CONFEDERATION DU TOURISME DE MADAGASCAR : ​​​​​​​Table ronde de concertation des Présidents des Grou

Danny B.

Trois mois déjà qu’il n’y a plus de touristes à Madagascar. Les opérateurs n’ont aucun revenu. Notamment les agences de voyage, les compagnies aériennes, les guides, les tours opérateurs, les hôteliers et restaurateurs, les formateurs, les infrastructures dédiées aux transports, les transporteurs et les prestataires spécialisés. Et pourtant, les charges s’accumulent pour tous les opérateurs touristiques. Face à cette situation intenable, les présidents des groupements de la Confédération du Tourisme de Madagascar se sont réunis le 3 juin 2020 pour trouver des solutions pour le secteur tourisme.

Le Président du Conseil d’Administration de la Confédération du Tourisme, Patrice Raoull a réuni les représentants des groupements afin de renforcer la solidarité entre les membres surtout en ce temps de crise. L’Association des Agences de Voyages de Madagascar (AAVM), l’Association des Gites, des Maisons d'Hôtes et de de Charme de Madagascar (AGMHCM), l’Association des Professionnels de l’Aéronautique à Madagascar (APAM), le Consortium des Organismes Nationaux de FORmation en Tourisme et  Hôtellerie (CONFORTH), la Fédération des Hôteliers et Restaurateurs de Madagascar (FHORM) et l’Association des Tours Opérateurs de Madagascar (TOP) ont été présents à la réunion.  Le Président a rappelé les actions menées par la CTM notamment la conférence de presse informative du 20 mai 2020 à l’INTH Ampefiloha, le but étant de faire part des difficultés majeures depuis le début de la crise sanitaire à l’Etat. D’autres actions ont été menées par la CTM, entre autres les lettres adressées au Président de la République pour demander un report des obligations fiscales du secteur tourisme privé et la participation à l’élaboration du plan de mitigation initié par le  Ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (MICA), le Ministère de l’Economie et des Finances (MEF). Aujourd’hui, les opérateurs privés sont en attente de la réunion sur le Plan d’Urgence Multisectoriel annoncé par l’Etat avant de décider de la suite des actions à mener.

Relance du tourisme et formations

Bien que le déconfinement a débuté progressivement en mai en Europe, principal bassin de touristes pour Madagascar, les voyages à l’extérieur de Europe sont encore limités et le retour vers certains pays d’Europe est conditionné par une mise en quarantaine obligatoire pour les voyageurs. Il en résulte que le déplacement des touristes vers les destinations internationales comme Madagascar est encore très limité. Toutefois, la Grande île doit se préparer en vue de la reprise du trafic  touristique. Il est impératif de rassurer les touristes internationaux sur les dispositions prises par la destination Madagascar pour prévenir toute contamination durant leur séjour. Dans ce contexte, l’implémentation effective de protocoles d’hygiène et de sécurité sanitaires sur l’ensemble des maillons d’un séjour ou circuit touristique dès la sortie de l’aéroport pour protéger les employés ainsi que les touristes. La relance du secteur du tourisme à Madagascar, dépend de la mise en place de ces protocoles dans le cadre de la prévention de la propagation du COVID 19. Le Ministère des Transports, du Tourisme et de la Météorologie (MTTM), l’Office National du Tourisme de Madagascar (ONTM) et la Confédération du Tourisme de Madagascar (CTM) entendent ainsi s’entraider pour élaborer ces protocoles. En ce sens, les Partenaires Techniques et Financiers (PTFs) ont été approché. La vision générale de ce plan de relance est de rendre effectif : « le tourisme créateur de richesse pour Madagascar et sa population. » La logique d’intervention vise un repositionnement de la destination Madagascar sur la carte mondiale du tourisme, en anticipation de l’évolution de la demande « le jour d’après ». Le positionnement recherché à l'international est celui de l'image d'une Ile préservée du COVID-19 et financièrement accessible. Après un sondage, les membres de la CTM ont également émis les besoins en formation de leurs employés et des cadres : langues, secourisme, communication digitale… En ce sens, chaque organisation va envoyer ses propositions aux PTFs afin qu’ils puissent bénéficier de ces formations.

Organisation interne

Lors de la réunion, les éléments de la feuille de route ont été rappelés par le PCA Patrice Raoull, clarifiant le membership, le fonctionnement des Collèges et des commissions. Sandra Afick, Directrice Exécutive de la CTM a également rassuré ses membres que la confédération mène des actions pour l’intérêt de tout le secteur tourisme et jamais pour une seule entité. Par cette occasion, elle a invité les Présidents de groupements à relayer les informations qu’ils reçoivent à leurs membres et à être fort de propositions. Pour finir, la Direction Exécutive a mentionné qu’elle a envoyé la liste des employés éligibles au Vatsy Tsinjo au Ministère des Transports, du Tourisme et de la Météorologie afin que le secteur tourisme puisse en bénéficier.

​​​​​​​Lauriane RANAIVO